Histoire du Domaine
Répondez à notre petit quizz
1 - Quel est le plus ancien document attestant de la présence de vignes à Madiran ?
  • -120 000 ans avant JC cahier d'un Néanderthalien
  • 1030 Carticulaire de Madiran
  • 1722 Contrat de fermage de vigne
2 - Quelle est la plus ancienne mention manuscrite du cépage Tannat ?
  • 1030 Cartulaire de Madiran
  • 1841 Dartigaux Laplante
  • 1780 Dupré de Saint Maur
3 - Au XVIIIe siècle, quel était le mode de conduite majoritaire des vignes dans le Madirannais ?
  • Verger
  • Picpouts
  • Hautins
  • Espaliers
4 - Depuis quelle année le "Madiran" est un vin AOC ?
  • Mai 1360
  • Mars 1909
  • Juillet 1948

Nombre de bonnes réponses =

Ce qu'il fallait répondre :

Explications

Si la présence de l'homme de Néanderthal est attestée, il paraît très peu probable qu'il ait connu la vigne autrement que sous forme de lianes.

Extrait du cartulaire de 1030 : "Odo de Roser, Prieur de Madiran avec le conseil de son couvent a acheté deux vignes qui étaient contiguës à la vigne de Sadirac [...] pour que la vigne de Sadirac [...] soit comme il se doit en un seul lot".

En 1722, un contrat de fermage est passé devant notaire pour une vigne rouge nommée : vigne de Sadirac. Cette vigne était à Madiran mais existait depuis bien longtemps !

Si le Cartulaire de fondation du prieuré de Madiran stipule la présence de vignes, il n'y a aucune mention de cépage.

Négociant à Castelnau Rivière-Basse, Dartigaux Laplante vend du Tanat en 1841

Agronome, c'est Dupré de Saint-Maur qui note le premier, la présence du Tanat et du Tanat rouge dès 1780.

Mode de conduite qui représentait en moyenne - de 5% du vignoble.

Vignes basses souvent visitées par les poules, les Picpouts se sont multipliés dans la 2ème moitié du XVIIIe siècle pour couvrir en moyenne 20% du vignoble (souvent des vignes blanches)

Malgré leur coût élevé, les hautins furent durant le XVIIIe siècle le mode de conduite majoritaire avec jusqu'à 78% de la surface plantée.

Les espaliers étaient des vignes conduites à 1m20 comme nous les connaissons actuellement, ils couvraient en moyenne 20% du vignoble.

La légende veut que l'occupation du Béarn par le Prince Noir, qui devint en 1360 le prince d'Aquitaine, permît aux Anglais de découvrir le vin de Madiran.

Les vignerons sélectionnent les meilleurs terrains et se regroupent en un syndicat en 1906 et obtiennent la première délimitation du terroir Madiran en 1909.

Le madiran (de la ville du même nom) est classé AOC depuis le 10 juillet 1948.
Sa zone de production chevauche trois départements : le Gers, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques.